Cher Monsieur Indignez vous à Septèmes,

Publié le par Abdelwaab LAKHDAR

Cher Monsieur Indignez vous à Septèmes,

Encore une fois, vous faites preuve, sans qu’on ait à vous forcer, de votre incompétence crasse.

Le conflit d’intérêt, ou la gestion de fait (notez bien qu’en le cas d’espèce, c’est plutôt cela qui aurait dû vous alarmer) sont caractérisés par la loi qui en définit les contours. Et détermine les conduites à tenir. Visiblement vous ne semblez pas les connaître. D’où votre question sans fondement à laquelle n’importe quel citoyen un tant soit peu curieux de la chose publique peut répondre très, très facilement.

Allez, Monsieur Indignez vous à Septèmes, encore un effort et d’ici quelques décennies vous serez peut-être en mesure de prétendre avec un minimum de sérieux à gérer les affaires communales.

Là, vous n ‘êtes vraiment pas au point !

Au fait, autre chose vous concernant.

Nous avons déjà eu l’occasion de vous le faire savoir : attaques personnelles, sous entendus, manque de courage pour dire les choses telles qu’on les pense, calomnie voilée et tant d’autres choses qui semblent constituer votre triste quotidien ne font pas partie de la culture septémoise. Surtout lorsque, dommage collatéral qui vous dérange peu, en vous attaquant à une personne, vous jetez le doute sur un équipement essentiel de la vie communale qui ne vous a pas attendu, Monsieur Indignez vous à Septèmes, pour faire preuve de la qualité de son travail réalisé dans le Cadre d’une Convention cadre (cherchez, vous trouverez peut-être ce que c’est) et d’un agréement CAF.

Vous ne le savez sûrement pas vous même cher Monsieur Indignez vous à Septèmes, alors, demandez le autour de vous, parmi vos amis, peut-être même parmi ceux de vos amis que vous avez écarté du Conseil municipal, certains sont sûrement en mesure de vous renseigner.

Enfin, et si pour une fois vous aviez le courage de signer vous, il faut en convenir, tristes interventions ?

Abdelwaab LAKHDAR

Commenter cet article