Patrick MAGRO à Monsieur LANDE

Publié le par Abdelwaab LAKHDAR

Patrick MAGRO à Monsieur LANDE

Monsieur LANDE,

Après le conseil municipal de Septèmes les Vallons du 12 décembre 2013, à propos de votre brève concernant la question numéro 1 ... Je ne doute pas que vous soyez expérimenté en immobilier.

Par contre vous semblez ignorer ( je n'ose imaginer que vous fassiez semblant ...) que la procédure destinée à mobiliser des crédits du Conseil Général commence toujours par un ou plusieurs devis dont l'objet est de réserver les sommes qui seront mobilisées après un long chemin.

Il est faux que vous n'ayez pas eu de réponse sur l'objectif de surface habitable après restructuration du bâtiment récemment acheté à la SNCF. C'est moi même qui vous l'ai donné : 280 m².

Les propos méprisants que vous tenez sur l'adjoint aux travaux, personnalité appréciée qui n'a rien à vous prouver, sont significatifs du climat que vous essayez d'importer dans cette commune où il est de tradition que les éventuels adversaires politiques ne soient jamais des ennemis. Cela suppose de l'estime réciproque, et cela a toujours été le cas avec les membres de votre famille politique : localement avec Jean Buhagiar , Fernand Jourdan, Cora Blindheim, Pierre Lieutaud et même Michel Maignan avec qui j'ai débattu en républicain lors d'élections cantonales. Je pourrai rajouter Hervé Fabre - Aubrespy, Christian Kert ou Jean Claude Gaudin ou les dizaines d'élu(e)s de droite avec qui nous travaillons au sein de la communauté urbaine.

Mais comment pouvez vous vous rendre estimable avec les méthodes qui sont les vôtres ? Assises sur un mélange subtil de calomnie et de manipulation, il faut le dire parfaitement rôdé. Comme si vous n'en étiez pas à votre coup d'essai ? Alors moi je réponds à votre question: l’objectif est de créer 280 m² habitables : 2 T3 et 3 T2, mais dans un bâtiment de la fin du 19 ème siècle dont nous voulons sauvegarder la forme urbaine patrimoniale, comme nous l'avons fait pour l'école Tranchier- Giudicelli (savez-vous au moins qui ils sont ? ) ou la Bastide Val Frais qui accueille les jeunes enfants.

Nous sommes pour la protection des caractères architecturaux des anciens couvents, des anciennes bastides, des anciens cinémas, des anciennes caves à vin, etc. Cela coûte effectivement un peu plus cher, mais c'est un choix dont nous sommes fiers.

Donc je vous ai répondu en vous disant clairement : 280 m2 ! et vous ? Pourquoi ne répondez vous pas. Je vous demande de répondre : qui visez vous, parmi les 7 ou 8 élus qui passent leurs vacances en Corse, quand vous alléguez ? Espérez ne pas avoir à dénoncer ? que l'un ou plusieurs d'entre nous seraient les invités du promoteur indélicat qui depuis des années fait le malheur des familles accédantes.

Répondez ou excusez vous !

Patrick MAGRO

Premier Adjoint au Maire Septèmes-les-Vallons

Chevalier de La Légion d’Honneur

Commenter cet article